En cette période de rentrée sportive, je souhaite vous parler d'un sport méconnu, la Course d'Orientation.

Qu'est-ce que la Course d'Orientation ?

carte COLe principe est très simple : il s'agit de parcourir le plus rapidement possible un circuit matérialisé par des balises, que le participant doit découvrir dans un ordre défini, en utilisant une carte spéciale et une boussole, et en suivant l'itinéraire de son choix.

Mais la CO, c'est en premier lieu un vrai parfum d'aventure !

C'est partir avec une carte en main à la recherche des différents postes du circuit (un rocher, un arbre, une clairière, un coude de ruisseau,... ) ; c'est gouter au plaisir simple de parcourir des espaces naturels inconnus en s'écartant des sentiers battus ; c'est aussi ressentir le plaisir d'avoir « flairé » le bon cheminement en utilisant au mieux les différents éléments présents sur le terrain.balise CO

Bref, c'est la joie d'une vraie chasse au trésor, renouvelée à chaque poste, à chaque course.

Ce plaisir et les sensations procurés par la CO sont accessibles à tous, tant aux pratiquants loisir qu'aux compétiteurs, grâce à des circuits adaptés à chaque âge et à chaque niveau.

Les principes de base de la CO

La Course d'Orientation est un ensemble de déplacements, chacun étant décomposé en trois phases :

  1. Repérage sur la carte
    • Orientation de la carte : utilisation de la boussole, utilisation des éléments visibles sur le terrain
    • Relation carte/terrain : visibilité sur le terrain des éléments identifiés sur de la carte et vice-versa
    • Lignes directrices : éléments que le coureur peut suivre pour rejoindre son poste (chemin, lisière, fossé...)
    • Points d’appui : éléments qui permettent de confirmer l'itinéraire (virage, ruine, arbre, rocher...)
    • Points de décision : endroits où changer de ligne directrice (angle de végétation, coude de ruisseau...)
    • Sauts : endroits où couper pour rejoindre une nouvelle ligne directrice
    • Point d’attaque : point de décision à proximité du poste, à partir duquel le coureur devra cheminer précisément pour trouver son poste
    • Lignes d’arrêt : lignes facilement identifiables après un point de décision, un point d'attaque ou un poste, que le coureur doit veiller à ne pas dépasser lors de la progression vers un poste
  2. Choix d'itinéraire à partir des éléments disponibles sur la carte
    • Réajustement permanent de l'itinéraire en fonction de la validité des choix et de la nature réelle du terrain
    • Adaptation de la vitesse de déplacement en fonction des terrains rencontrés, à la nature des lignes directrices suivies et à la proximité de points de décisions ou de lignes d'arrêts (notion de Feux Vert, Orange et Rouge)
  3. Réalisation de l'itinéraire

Mental et physique : la subtile alchimie de l’orienteur

Ce sport très complet permet de développer un ensemble de compétences, utiles aussi bien pour les jeunes que pour les moins jeunes :

  • Développement de l’autonomie et de la confiance en soi (on part seul pour réaliser un parcours non fixé dans un milieu inconnu)
  • Développement de la mémoire, des capacités d’analyse, de synthèse, et d’abstraction (relation carte/terrain, choix et mémorisation des éléments pertinents, et simplification mentale de la carte et du terrain)
  • Gestion de l’effort (gestion de la vitesse de déplacement en fonction de ses capacités et du terrain rencontré), développement de l’endurance et de la résistance à l’effort (variation fréquente du rythme de déplacement)

Espérant vous avoir donné envie de découvrir ce sport très ludique et très complet, sachant qu'en CO, vous l'aurez compris, l'essentiel n'est pas de courir vite, il faut surtout courir dans la bonne direction !

Course CO