Raid O'bivwak 2013Ce raid O'bivwak 2013 devait être une belle fête de l'Orientation et un beau moment de convivialité dans le superbe massif du Vercors, mais ça ne s'est pas tout à fait passé comme prévu...

Ce fut, comment dire ? Du jamais vu, terrible, énorme, dantesque,..., il va me manquer des superlatifs pour décrire cette seule et unique journée du raid Obivwak 2013.

Une pluie battante depuis plusieurs jours, un vent de folie et des températures dignes d'un mois de Mars ont eu raison des plus motivés et, au final, des organisateurs.

Avec Régis Amberni, mon partenaire sur le circuit D (court technique), nous avons pourtant réussi à tirer notre épingle du jeu.

Nous avons pris le temps de reporter tous nos postes dès le départ, ayant trouvé un abri de fortune sous un fourré de sapins. Nous avons fait une orientation à peu près propre (3 erreurs qui nous font perdre environ 10 min) malgré des postes qui, au fil du temps, devenaient illisibles sur la carte, heureusement waterproof. Nous avons courru aussi souvent que possible pour nous réchauffer.

Au final, après 4h55 de course et 22,5 km de sentiers transformés en torrents du boue, de pelouses détrempées, et de lapiaz très glissants (vous pouvez voir la carte et notre tracé), nous sommes arrivés au bivouac, transis et trempés, les mains gonflées par la pluie et le froid, mais bien décidés à se mettre au sec le plus vite possible et à passer une nuit d'anthologie avant d'en découdre le lendemain matin.

Mais de guerre lasse, au vu du nombre d'abandon (presque 60%), des risques sur le bivouac (beaucoup d'enfants, risques d'hypothermie, trop de tentes inadaptées aux conditions météo), l'organisation a pris la sage décision d'arrêter les frais, d'évacuer les naufragés du bivouac vers les tennis couverts de Villard de Lans et d'annuler la 2ème étape du lendemain matin.

Petite consolation, mais qui fait quand même plaisir : sur notre circuit D, nous finissons 1ers vétérans (sur 6 classés et 11 partants) et 5èmes au scratch (sur 60 classés et 243 partants).

Avec Christophe Voutsinas, on se disait, un peu bravaches, que cette édition allait être dantesque.
Après coup, je me dis que nous étions en dessous de la réalité !

Pour voir quelques photos de cette édition du Raid O'bivwak 2013 (©Cyril Crespeau), cliquez sur la photo en tête de cet article, l'album complet étant à voir sur Facebook.
A lire également, un très bel article sur le site Génération Trail.